Emploi et recrutement
29 Août 2021 à 13h38 - 38

Les conditions pour se créer un statut de freelance

Le besoin d’autonomie, de liberté et de souplesse pour beaucoup de personnes à vouloir se lancer dans une profession libérale. Devenir travailleur indépendant est un rêve que beaucoup de personnes chérissent et le gouvernement français à l’instar des autres gouvernements européens, encourage vivement l’entrepreneuriat libéral en facilitant les formalités de création d’un statut freelance. S’il est facile de réaliser ces formalités, il est important de tout de même d’attirer l’attention de ces entrepreneurs pour qu’il reste attentif aux demandes du marcher de peur que l’espoir ne se transforme en désespoir.

Le choix d’un statut de freelance

En tant que travailleur indépendant ou encore freelance, quelle que soit votre activité, vous devez la déclarer afin d’avoir une forme juridique qui vous protègera ainsi que votre activité. Être travailleur indépendant ouvre la porte à plusieurs statuts juridiques, mais aussi aux différents régimes fiscaux sans oublier les statuts sociaux. Avant de choisir un statut quelconque, il serait important d’en savoir un peu plus sur les différents statuts, leurs avantages et inconvénients, etc. Donc après avoir choisi son domaine d’activité en fonction de ses compétences, la première étape pour légaliser son activité est de choisir entre une entreprise individuelle (EI) et une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Ces deux types de statut correspondent parfaitement aux entrepreneurs qui souhaiteraient investir seul dans leur activité. La différence entre les deux, est que dans le premier, l’entrepreneur il n’y a pas d’apport de capital de départ alors que dans le deuxième, l’entrepreneur doit apporter un capital de départ. Le statut de l’EIRL est aussi intéressant, car contrairement à lorsque l'ont créer son entreprise l'individuelle qui ne fait pas de distinction entre le patrimoine personnel et le patrimoine privé, l’EIRL, offre une responsabilité limitée. Le choix du régime fiscal est aussi important et se fait généralement en fonction du statut choisir. Toutefois pour les micro-entreprises bénéficient d’un régime spécial connu également sous l’appellation spécial BNC, ou encore fiscal micro. Le régime de la micro-entreprise concerne uniquement les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 32 900 euros. Pour avoir une immatriculation, un statut et réaliser son activité professionnelle en tant que freelance en toute liberté, il est important de déclarer son activité auprès des autorités compétentes. À défaut d’avoir une adresse de prestige ou un local attrayant pour les besoins de son activité, le freelance peut domicilier son activité auprès des sociétés de domiciliation qui lui fourniront une adresse de prestige afin d’améliorer son image auprès de la clientèle.

Émettez votre commentaire

Emploi

  1. 6 Juin 2021Découvrez pourquoi l'immobilier est considéré comme un bon investissement110
  2. 18 Mai 2021Les métiers qui ne connaissent pas la crise en 2021 !171
  3. 11 Janv. 2021Le processus continu envers la richesse406
  4. 15 Nov. 2020Mettre toutes ses chances de son côté professionnellement363
  5. 6 Oct. 2020Les fonctions et salaires d'une aide à domicile427
  6. 6 Oct. 2019Recommandations et actions à mener par les entreprises642
  7. 18 Avril 2019Les meilleures formations actuelles774
  8. 16 Avril 2019Les formations d'avenir795